Aller au contenu

ÉTUDE D’IMPACTS DU PROGRAMME DE L’ASC

En 2019, l’ASC a reçu une subvention du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec permettant de couvrir la quasi-totalité des dépenses inhérentes au projet d’étude d’impact du scoutisme francophone.

Réalisé en collaboration avec Micheline Joanne Durand, directrice du Laboratoire de recherche en évaluation des apprentissages et des compétences (LREAC) de l’Université de Montréal, le projet de recherche a pour objet de documenter la contribution du scoutisme et de l’Association des Scouts du Canada au développement intégral des jeunes au Canada.

L’étude a permis à notre Association de vérifier la concordance entre ses objectifs et les résultats concrets de son action directement en lien avec les orientations de la politique de l’activité physique, du sport et du loisir.

Cette étude jette un regard sur l’importance fondamentale de l’appui de nos partenaires et la générosité de nos donateurs qui permettent à l’ASC d’exercer sa mission en soutenant le développement de pédagogies actualisées, la sécurité des jeunes, l’encadrement des activités, la formation des employés et bénévoles.

LA RECETTE SCOUTE : SANTÉ, HUMANISME ET ENGAGEMENT.

Selon l’étude d’impacts du programme de l’Association des Scouts du Canada (2020) menée en partenariat avec l’Université de Montréal, le scoutisme produit un impact positif sur les sphères essentielles de la vie des jeunes Canadiens.

DES JEUNES EN SANTÉ

  • Pour 90% des répondant.e.s (membres et anciens membres jeunes), le scoutisme contribue au développement d’un état de bien-être psychologique.
  • Pour 80%, le scoutisme permet de prendre soin de sa santé mentale et d’entretenir une bonne forme physique.

DES VALEURS HUMANISTES

  • Pour plus de 97% des sondé.e.s, le scoutisme a contribué au développement et à la transmission de valeurs telles que :

    • Honnêteté
    • Confiance en soi
    • Entraide
    • Optimisme
    • Persévérance

DES LEADERS ENGAGÉS

  • Plus de 90% des sondé.e.s, admettent que le scoutisme a contribué au développement et à la transmission de l’esprit d’initiative, la reconnaissance auprès de ses pairs et la prise d’initiatives et de décisions.
  • Plus de 77% des répondant.es reconnaissent que le scoutisme a significativement encouragé leur participation citoyenne.
  • Plus de 90% affirment que le scoutisme les a sensibilisés aux enjeux environnementaux.

Accédez à l’intégralité de l’étude d’impacts du scoutisme francophone au Canada réalisée en partenariat avec le Laboratoire de recherche en évaluation des apprentissages et des compétences (LREAC) de l’Université de Montréal.