Association des Scouts du Canada - Créer un Monde Meilleur

Les actualités

Sylvain Dupuis : « Permettre aux jeunes de découvrir de nouvelles cultures »
27 avril 2018

Sylvain Dupuis : « Permettre aux jeunes de découvrir de nouvelles cultures »

Sylvain Dupuis n’a pas connu le scoutisme étant jeune. Arrivé directement en tant qu’animateur, puis formateur, cet enseignant a fait ses preuves à tous les niveaux de l’association. Aujourd’hui, un nouveau défi l’attend : mener la délégation canadienne au Moot 2021, en Irlande.

Avant de parler de ton rôle de chef de contingent, peux-tu nous résumer votre parcours chez les scouts ?

J’ai débuté en tant qu’animateur en Outaouais. J’ai animé les louveteaux, les éclaireurs et les pionniers. De par mon métier d’enseignant, j’ai aussi pris des responsabilités de formateur dans le district des Trois-Rives. En fait, à la base, je suis arrivé chez les scouts grâce à un ami qui m’en avait parlé. Je voulais continuer de m’investir auprès des jeunes après que mes missions en tant qu’animateur de camp de jour soient finies. Je suis arrivé sans trop savoir ni trop connaître, mais au final ce n’est que du positif. Je peux même dire qu’avec du recul, je suis déçu de ne pas avoir connu le scoutisme jeune.

Quel est ton meilleur souvenir scout ?

C’est difficile d’en choisir un, mais je dirais que ma totémisation a été forte en émotions. Les rassemblements sont aussi de grands moments dans la vie scoute : mon expérience de chef de camp au Jam de l’Érable l’an dernier ou ma participation au Moot international qui s’est déroulé au Canada en 2013 sont également inoubliables.

En tant que chef de contingent au Moot 2021, quel est ton rôle ?

Le cœur de ma mission est d’aller chercher et de rassembler tous les potentiels participants de l’ASC, qu’ils soient déjà en âge ou qu’ils le soient en 2021. Je vais faire le suivi des inscriptions avec l’association. Je travaillerai également en étroite collaboration avec Scouts Canada pour que nous présentions un front uni. Et, bien sûr, j’aurai également un rôle important sur place : je représenterai l’association lors de toutes les grandes réunions internationales et, surtout, je ferai en sorte que les scouts canadiens vivent la meilleure expérience possible pour permettre aux jeunes de découvrir de nouvelles cultures.

Si tu devais inciter les jeunes scouts canadiens à participer au Moot 2021, que leur dirais-tu ?

Participer à un tel événement rassembleur est une chance. Certains auront même la chance d’être dans la bonne fenêtre d’âge pour vivre l’Irlande après l’Islande l’an dernier. Là-bas, c’est dépaysement garanti ! Ce que je trouve génial, c’est qu’une fois sur place nous n’allons pas rester entre Canadiens, mais nous mélanger avec les scouts de tous les autres pays. C’est une incroyable opportunité pour ces jeunes d’ouvrir leur esprit et leurs perspectives. Personnellement, c’est un pays que je n’ai jamais visité malgré mon amour de l’Europe. Ce qui est sûr, c’est que ma préparation inclura de longues heures de lectures de guides de voyage !

Aide