Association des Scouts du Canada - Créer un Monde Meilleur

Les actualités

3 juin 2021

Pensionnats autochtones, une abomination

La découverte de 215 dépouilles d’enfants sur le site de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops est considérée par l’Association des Scouts du Canada (ASC) comme une aberration, une horreur, une inexplicable abomination. En tant qu’organisation prônant le développement équitable, égalitaire, diversifié et inclusif des jeunes, nous condamnons tous actes de répression, de racisme et de discrimination passés, présents et futurs envers les communautés autochtones.

L’ASC reconnait avoir une responsabilité face à un système socialement discriminatoire. Nous nous excusons donc humblement de la répression qui a été subie par les enfants ayant vécu l’enfer des pensionnats autochtones, ainsi que les impacts vécus par leurs familles, leurs communautés et toutes les nouvelles générations qui en portent le poids historique. Nous admettons que comme tout un chacun, nous avons un rôle à jouer dans la reconnaissance des erreurs faites auprès des communautés autochtones partout à travers le pays. Le mouvement scout favorise l’autonomisation des jeunes et la maximisation de leur potentiel et a en commun avec les cultures autochtones des valeurs de protection et de partage.

L’ASC se soucie donc de prêter une attention particulière à ces valeurs et les pratiques en découlant, afin de respecter les cultures autochtones dont celles-ci pourraient s’inspirer. L’ASC espère que chaque instance imputable de ces actes inadmissibles sera enfin socialement responsable et agira concrètement, sincèrement et rapidement pour permettre de débuter le processus de réconciliation promis et attendu, toutes communautés à travers le Canada ayant droit à leur dignité et au respect indéniable de chaque individu.

L’ASC joint sa voix à celle de ses collègues scouts et guides partout à travers le pays pour offrir ses condoléances sincères aux membres de toutes les communautés autochtones, mais particulièrement à ceux de la communauté de Tk’emlúps te Secwépemc, aux familles des victimes, aux survivants des pensionnats et aux générations subséquentes.