Saviez-vous que… ?

Chaque mois, l’équipe de l’administration publie une capsule informative dans l’infolettre de l’association. Pour vous y inscrire, cliquez ici

Un adulte ne doit jamais être seul avec un jeune

Février 2017

Afin d’assurer un scoutisme sécuritaire et de qualité pour les jeunes,  l’Association des scouts du Canada a redéfini ses normes relatives à la sécurité et à la prévention. Ainsi, une règle de la politique d’encadrement et l’âge des animateurs dans le scoutisme exige dorénavant que deux (2) animateurs en règle soient présents en tout temps auprès des jeunes. Il est de plus recommandé que ces deux animateurs se voient et s’entendent en toute situation. De bénéficier de la présence d’un troisième animateur facilitera davantage l’application de cette règle.

Il est à noter que les bénévoles occasionnels, les aides de camp et les stagiaires en animation ne peuvent être pris en compte dans le calcul du ratio de deux animateurs. Par contre, un moniteur certifié, durant une activité spécifique, pourra être reconnu dans le calcul du ratio (escalade, canot, etc.).

Pour plus d’informations sur la politique d’encadrement et l’âge des animateurs dans le scoutisme, cliquez ici

 

Animateurs de 18 ans et moins

Janvier 2017

Saviez-vous que le Code civil du Québec précise qu’un jeune de moins de 18 ans est considéré comme étant un mineur (à moins d’être rémunéré pour son travail) et que dans ces conditions, en cas de faute ou de négligence grave, il engage la responsabilité civile de ses parents/tuteurs ?

C’est sur cette raison que l’ASC a dû redéfinir les balises d’encadrement en lien avec l’âge des animateurs dans le scoutisme. Cependant, les stagiaires en animation sont toujours les bienvenus.  Ils ne peuvent simplement pas être calculés dans le ratio d’adultes.

Pour plus d’informations sur la politique d’encadrement et l’âge des animateurs dans le scoutisme, cliquez ici

 

Gestion du risque

Décembre 2016

Le scoutisme est un mouvement d’éducation par le jeu et l’action. Il permet aux jeunes de vivre des aventures, des expériences et des défis. Le risque est inhérent à la pratique du scoutisme. Dans le concept de gestion de risque, il n’est pas question d’éliminer toutes les activités qui comportent des risques, mais plutôt de bien mesurer ceux-ci et de savoir comment y faire face.

Pour plus d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à vous référer au Guide de gestion du risque, en cliquant ici

 

Dissolution légale

Novembre 2016

Pour les groupes du Québec, incorporés sous la Loi constituant en corporation la Fédération des Scouts catholiques de la province de Québec, le Registraire des entreprises refuse de les radier d’office s’ils n’ont pas payé les frais de mise à jour annuelle pendant deux années consécutives.

Cette situation prolonge l’existence de ces groupes et expose leurs administrateurs à des poursuites en certaines circonstances, notamment en cas de dettes. De plus, le fait de ne pas dissoudre un groupe inactif peut entraîner l’augmentation des frais de pénalités liés au non-paiement des frais de mise à jour annuelle.

Comme il n’est pas souhaitable d’en arriver à cette situation, l’Association des scouts du Canada recommande aux groupes de procéder à leur dissolution de manière légale.