Saviez-vous que… ?

Chaque mois, l’équipe de l’administration publie une capsule informative dans l’infolettre de l’association. Pour vous y inscrire, cliquez ici

Quelle est la différence entre les Jeux Olympiques et les Moots?

Mars 2018

Il n’y pas qu’aux Olympiques que nous pouvons voir des records se briser. En effet, lors du dernier Moot en Islande, au mois de juillet dernier, l’organisation a confirmé avoir battu non pas 1, 2 ou même 3 records mais bien 4…oui, oui, vous avez bien lu! Il s’agit du plus grand nombre de participants, soit 3800, le plus grand nombre de membres de l’équipe internationale de service avec 700 bénévoles et le plus grand nombre de membres faisant parti des Contingents Management Team, soit environ 500, pour un total de 5113. Le dernier record est celui du nombre de pays représentés, soit 89.

Nous pouvons également être fiers car le contingent Canadien aussi a fracassé le record de participation avec un grand total de 165 participants et membres de l’équipe internationale de service confondus. Notre association a eu le privilège d’accompagner 45 fiers représentants.

Bravo à tous d’y avoir cru, bravo pour le travail d’équipe et, tout comme les Olympiques, on se revoit dans 4 ans, en 2021, pour le prochain Moot en Irlande ! Et, bien entendu, nous vous donnons également rendez-vous au Jamboree 2019 en Virginie occidentale ! Au plaisir de vous y retrouver !

Qu’il est impossible de se décharger de sa responsabilité, quelle qu’elle soit ?

Février 2018

Les parents vous confient leur jeune. Ce faisant, ils vous transfèrent temporairement leur autorité en tant que parents. L’adulte animateur acquiert ainsi un droit de contrôle sur le jeune qui lui est confié, mais aussi des responsabilités lui et envers la société. Puisque les enfants sont sous votre contrôle et soumis à votre autorité, la loi prévoit que vous pouvez être tenue responsable des dommages qu’ils causent. Pour éviter d’être tenu responsable, vous devez prouver que votre conduite était celle d’un gardien, d’un surveillant ou d’un éducateur prudent et responsable.

Par conséquent, nul ne peut demander à un parent ou à tuteur légal d’un jeune de signer une décharge de responsabilité. Par contre, il est possible de faire signer un formulaire d’acceptation de risques, sans grande valeur légale, mais qui toute fois, fait comprendre aux utilisateurs qu’un risque potentiel minimum peut toujours survenir.

Un formulaire type est disponible dans le centre de ressources.

Nous vous rappelons également qu’il est possible de trouver dans le centre de ressources, sous l’onglet Administration, Gestion de risques, plus d’information sur la responsabilité civile.

N’hésitez pas à revoir vos formulaires de groupes !  Et n’oubliez pas qu’advenant une réclamation l’assurance de l’ASC ne paie pas les factures. Elles peuvent être remboursées, en totalité ou en partie, si certaines conditions ont été respectées.

Pour présenter une réclamation en assurance accident : le requérant doit présenter toute réclamation en premier lieu à son assureur personnel. L’assurance de l’Association des Scouts du Canada intervient en second.

Pour réclamer des montants non remboursés par un assureur personnel, la preuve doit être envoyée au Centre national;  les originaux des factures sont alors nécessaires. Elles devront être envoyées avec le rapport d’incident et le formulaire du médecin traitant.

Que faire lorsqu’on a des raisons de croire que la sécurité d’un enfant est ou peut être compromis ?

Janvier 2018

Tout adulte impliqué au sein de l’ASC a une responsabilité morale et légale de protection des jeunes. Au sein de notre mouvement, plusieurs politiques et notre code de comportements attendus encadrent nos gestes et nos actions au sein de nos activités.  Mais qu’en est-il lorsque vous avez des raisons de croire que la sécurité d’un enfant est ou peut être compromis?

Dans les cas où le jeune vit une situation de négligence grave, d’abandon, qu’il est victime de mauvais traitements physiques, psychologiques ou d’abus sexuels, ou qu’il a de sérieux problèmes de comportement (tentative de suicide, fugue, délit, abus de drogue), aucun doute, il faut faire un signalement à la DPJ.

Mais que faire dans les cas où un parent est manifestement ivre au moment de venir chercher son jeune ? Ou encore qu’il dépose son jeune à l’extérieur de l’établissement sans s’assurer qu’il y a des animateurs pour le recevoir?

Si vous croyez que la personne est ivre ou encore qu’elle semble avoir consommé de l’alcool ou une drogue récemment, il est possible :

  • de lui refuser de lui remettre le jeune;
  • de joindre l’autre conjoint ou encore, une personne autorisée à venir chercher l’enfant;
  • tenter de convaincre le parent de prendre un taxi.

Si vous ne réussissez pas, alors faites appel à la police ou encore, avisez la police qu’un conducteur qui est peut-être en état d’ébriété vient de quitter le local scout.
Dans la deuxième situation, nous vous encourageons fortement à rencontrer et discuter avec le parent.  Parlez-lui de la politique nationale d’encadrement des jeunes – âge des animateurs, dans laquelle on retrouve les directives qui ont été mises en place afin d’assurer la sécurité des membres adultes et jeunes.  Il est essentiel que les parents comprennent bien vos obligations  en tant qu’animateurs.

Le dernier conseil que nous pourrions vous donner est de vous fier à votre jugement. Lorsque vous commencez à vous demander si une situation risque de mettre en jeu la sécurité d’un jeune, il serait sage d’intervenir immédiatement. Les doutes que vous sentez monter sont autant de signaux d’alarme auxquels il vaut mieux réagir promptement.

Nos Archives

Les adultes jouent un rôle clé auprès des jeunes du mouvement?

Décembre 2017

Le procès-verbal d’une réunion de conseil d’administration est confidentiel?

Novembre 2017

Il y a une grande différence entre l’acceptation des risques et la responsabilité civile ?

Octobre 2017

Il est également obligatoire pour les organismes incorporés de tenir des livres et des registres?

Septembre 2017

Certaines formations sont obligatoires

Août 2017

Bénévoles occasionnels

Juillet 2017

Activités baignades

Juin 2017

Obligation d’une corporation scoute – avis aux groupes

Mai 2017

L’ASC soutient l’intégration de jeunes en situation de handicap

Avril 201

Un certificat d’assurance doit être spécifique à l’activité scout

Mars 2017

Un adulte ne doit jamais être seul avec un jeune

Février 2017

Animateurs de 18 ans et moins

Janvier 2017

Gestion du risque

Décembre 2016

Dissolution légale

Novembre 2016