Saviez-vous que… ?

Chaque mois, l’équipe de l’administration publie une capsule informative dans l’infolettre de l’association. Pour vous y inscrire, cliquez ici

L’ASC soutient l’intégration de jeunes en situation de handicap

Avril 2017

La Charte des droits et libertés de la personne, une loi quasi constitutionnelle qui a préséance sur toute loi du Québec, interdit toutes formes de discrimination qui a pour effet d’empêcher un individu d’exercer pleinement ses droits sur la base de certains motifs dont le handicap. Un groupe scout ne peut donc pas, par conséquent, refuser automatiquement un jeune en situation d’handicap.

Afin de se conformer à la loi et d’intégrer un jeune en situation de handicap dans une unité, il est obligatoire d’évaluer, au cas par cas, la situation de chaque jeune handicapé et de lui assurer l’accommodement requis en fonction de sa situation, à moins de contrainte excessive.

Tout comme l’OMMS, l’Association des scouts du Canada reconnaît que l’intégration de jeunes en situation de handicap dans le scoutisme, joue un rôle important dans la modification des attitudes et des comportements de tous. L’accueil d’un jeune en situation de handicap peut être une formidable opportunité pour apprendre aux autres jeunes le respect, l’ouverture d’esprit, l’acceptation de la différence, la sensibilité, etc. Voici donc des informations qui vous guideront dans votre décision.

Pour plus d’informations l’intégration de jeunes en situation d’handicap, cliquez ici

 

Un certificat d’assurance doit être spécifique à l’activité scout

Mars 2017

Il n’est pas possible de faire parvenir aux groupes scouts, un certificat d’assurances universel, pour l’ensemble de leurs activités, annuellement?

Un certificat émis pour une activité en particulier, atteste qu’un tiers (ex. : centre commercial) est ajouté en tant qu’assuré additionnel pour l’activité scoute.  L’assureur doit donc connaître l’identité de la tierce partie à ajouter en tant qu’assuré pour cette activité spécifique.

De plus, le certificat d’assurance précisera l’identité de la tierce partie (ex. : école, camp, centre commercial) en tant qu’entité dûment assurée, ce qu’apprécie le locateur/prêteur. Un certificat général ne contiendrait pas cette information.Finalement, l’attribution d’un certificat personnalisé, pour une activité spécifique, confirme qu’il est utilisé pour les bonnes fins.

Pour plus d’informations sur la gestion de risque, cliquez ici


Nos Archives

Un adulte ne doit jamais être seul avec un jeune

Février 2017

Animateurs de 18 ans et moins

Janvier 2017

Gestion du risque

Décembre 2016

Dissolution légale

Novembre 2016