Qui sommes-nous?
L’origine de l’Association des Scouts du Canada

OMMS_11_JOURNAL

Une origine encore mystérieuse

Il existe deux versions sur l’origine du scoutisme francophone au Canada. La première fait remonter la création de la première troupe en 1918 à Ottawa, en Ontario, mais de récentes découvertes nous permettent de croire que des éclaireurs francophones auraient accueilli Baden-Powell à Québec à l’été 1910, alors qu’il était venu au Canada pour promouvoir le scoutisme.

L’Église catholique, dont l’influence sur la société de l’époque était très marquée, hésita d’abord à encourager ce Mouvement. Le scoutisme se répandait rapidement dans le Canada anglophone, faisant de plus en plus d’adeptes. En 1926, un père catholique décidé d’étudier la question du scoutisme plus sérieusement, et fini par conclure qu’il pouvait être valable pour les Canadiens français, à la condition d’être adapté. Ainsi, le scoutisme francophone s’éloigna dès le départ de la tradition plus «militariste» qu’elle avait déjà emprunté chez les Canadiens anglais. Patriotisme et amour du Canada français (et bien sûr de la religion catholique) furent donc les assises sur lesquelles l’histoire du scoutisme francophone au Canada se construisit.

Une ascension fulgurante

Une fois supporté et porté par les membres du clergé, le scoutisme entreprit une ascension fulgurante auprès des Canadiens français. Le point culminant fut au courant des années 1980 pendant lesquelles l’Association des scouts du Canada compta près de 40 000 membres. Il faut dire qu’en décembre 1980, les Guides – version féminine des scouts – fusionnèrent avec leurs homologues masculins, donnant un nouvel élan à l’organisation.

Les scouts sont de retour

Depuis l’année 2004, les dirigeants des districts qui forment l’Association des scouts du Canada ont décidé de procéder à de nombreux changements au niveau administratifs. D’importantes modifications ont été apportées à l’organisation et une stratégie de renouvellement de l’image a été déployée. La mission même de l’Association a été revue, afin de refléter davantage son rôle dans la société d’aujourd’hui: «Selon les lois et principes du mouvement scout, la mission de l’Association des scouts du Canada est de promouvoir et de soutenir le développement intégral des jeunes canadiens francophones afin qu’ils atteignent leur plein potentiel comme individus, comme membres de leurs communautés et comme citoyens qui jouent un rôle actif dans la société».

En 2015, le scoutisme correspond plus que jamais aux aspirations de la jeunesse francophone du Canada. Les valeurs de citoyenneté, d’environnement et de paix sont au cœur de tous les programmes de formation. Orientation et survie en forêt, camping d’hiver, secourisme, développement personnel: l’offre en loisir de l’Association des scouts du Canada est parmi les plus complètes et les plus actuelles. Ses programmes pédagogiques sont reconnus par les pays de l’Organisation mondiale du Mouvement scout (OMMS) pour leur pertinence et leur avant-gardisme.

L’Association des scouts du Canada et Scouts Canada: deux organisations nationales scoutes à part entière

Le Canada constitue une exception mondiale en termes de statut auprès de l’Organisation mondiale du Mouvement scout (OMMS). Contrairement aux autres états membres, pour lesquels l’OMMS reconnaît une seule organisation scoute nationale (OSN), le Canada en compte deux.

Une entente appelée Ensemble-Together a été signée avec les deux OSN canadiennes, en 1967. La raison de cette double reconnaissance était bien simple. À l’époque, l’Association des scouts du Canada devait exclusivement offrir ses services aux francophones catholiques, tandis que Scouts Canada devait se concentrer sur la clientèle anglophone et de confession protestante. Aujourd’hui, les deux OSN sont toujours indépendantes: les conseils d’administration sont indépendants et leurs effectifs sont totalement distincts l’un de l’autre. Les clientèles de l’Association et de Scouts Canada ont bien sûr toutes deux évolué depuis ce temps, elles sont maintenant multiculturelles et multiconfessionnelles. L’offre de service et la philosophie des deux OSN ont également évolué au fil du temps, l’Association des scouts du Canada s’étant définitivement éloignée de l’aspect «militaire» du scoutisme, lui privilégiant des projets de développement orientés vers le développement intégral de l’individu.

L’Association des scouts du Canada en chiffres

11 915 Jeunes
4 271 Adultes bénévoles

2 830 Castors + Hirondelles
5 155 Louveteaux + Exploratrices
1 796 Éclaireurs + Intrépides
904 Aventuriers
794 Pionniers
353 Routiers

Données datées du 27 juillet 2015